Catégorie : Lifestyle
5 novembre 2020

Je me suis mise au compost


Un petit geste pour faire attention à notre petite planète, qui réduit considérablement nos poubelles

Mes débuts avec le compost

Après quelques années à vouloir essayer de réduire mes déchets, avec moins de plastique, moins de cartons, moins d’emballages, mes poubelles débordaient toujours beaucoup trop vite à mon goût.

Ma belle-sœur m’a parlé du compost qui existait juste derrière la résidence, et qu’elle s’était lancé. Des gros bacs en bois, que j’avais déjà vu mais auxquels je n’avais jamais prêté attention.

Je me suis dit « pourquoi pas essayer ? ». Je n’étais pas très assidue au début, et j’oubliais assez régulièrement de jeter les déchets végétaux dans le compost. Mais j’ai tout de même commencé moi aussi à aller au compost. Peu régulièrement au début car je n’avais pas de sac approprié ou de bac assez grand, alors je choisissais la facilité, le jeter dans ma poubelle ménagère. Et puis, j’ai commencé à prendre le coup de main et à faire plus attention. Alors j’allais plus régulièrement jeter mon compost. Parce que bon, le compost ne sent vraiment pas la rose quand il reste dans un sac, et je ne vous raconte pas les dégâts dans une petite cuisine lorsque ça reste un peu trop longtemps dans ce même sac… Alors j’essayais d’y aller toutes les semaines.

Et puis, j’ai investi dans un petit bac « spécial » compost, qui se remplissait moins rapidement qu’un sac et que je mettais sur mon balcon, au moins pas d’odeur !

Le Bokashi

En quelques mois, mes poubelles avaient déjà bien diminuées. Plus besoin d’utiliser autant de sac qu’avant, ou des plus petits suffisaient largement.

J’ai lu plusieurs articles sur le compost pour me renseigner un peu et m’améliorer dans les déchets à mettre ou non au compost, car non, on ne peut pas tout mettre, il a quand même certaines choses à éviter. Et surtout je cherchais un compost pour mettre dans ma cuisine, quelque chose de joli et de pratique, et qui ne sentirait pas mauvais…

J’ai commencé à regarder ce qu’il se faisait en compost et les différentes sortes. Et je suis tombée un peu par hasard sur le Bokashi. Un seau avec un double fond pour récupérer du jus de compost, celui-ci n’est pas à boire, mais dilué il est très bon pour nos plantes. Mais ce seau ne fait pas que récupérer le jus de vos déchets, il active aussi la décomposition du compost en empêchant certaines odeurs grâce à sa poudre activatrice.

Bon ce Bokashi à tout de même un prix, alors comme je suis toujours très sage, je l’ai commandé à mon père Noël, et ça fait maintenant quasiment 1 an que je l’utilise.

Le compost Bokashi est pratique quand on vit en appartement. Il n’a pas d’odeur, évidemment que lorsqu’on l’ouvre il y a cette petite odeur très agréable de déchets en décomposition, mais avec le couvercle, il passe inaperçu dans la cuisine.

Une fois plein, c’est le plus embêtant, car normalement il faut laisser 2 semaines pour que l’activation fasse effet, j’avoue que je n’attend pas pour aller le vider. Car oui il faut le vider… on récupère le jus de compost (celui pour les plantes d’intérieur et/ou d’extérieur) et ensuite, je vais le vider aux bac à compost de ma résidence. Après un petit rinçage à l’eau, il est prêt pour 4 semaines !

Partager cet article :

Mes derniers articles

Couture

Mes petits hauts


Ils ont rejoint ma garde-robe

Lire la suite
Sport

Le sport pendant les confinements

Lire l'article
Lifestyle

Poupoune, 9 ans et demi, 6 kilos d’amour


Poupoune ce gros chat plein d’amour

Lire la suite
Couture

Mes premiers vêtements

Lire l'article
Mes débuts en couture
Couture

La couture


Nouvelle passion, qui prend un peu (beaucoup) de place dans un appartement ! Et qui en prendra bientôt dans mon armoire, je l’espère.

Lire la suite
Sport

J’ai découvert le Crossfit

Lire l'article